Skip to content

Art Paris Art Fair, au cœur du printemps, au centre de l’Europe

janvier 24, 2012

Art Paris existe depuis longtemps. Mais pas cet Art Paris là, enfin pas tout à fait. Le jeune directeur général de la foire, Julien Lecêtre, entouré, entre autre, de sa sœur Valentine, a décidé de faire table rase du passé, de prendre le risque de la qualité au prix, le faudrait-il, de la quantité – et pour ce faire, a choisi comme directeur Guillaume Piens, ancien directeur very successful de Paris Photo, et un comité de sélection absolument drastique, dont votre chroniqueuse a l’honneur de faire partie.

Les dates? Du 29 mars au 1er avril 2012.

Le lieu? Le Grand Palais évidemment. Puits de lumière, légèreté et structure, émerveillement permanent.

Les thèmes? Le territoire européen, les scènes singulières, et une place pour l’actualité. Le Hongrie par exemple, qui répond à ces trois critères, sera particulièrement présente. Mais aussi la Scandinavie, la Corée, les scènes arabes… et même la Suisse.

L’ambition? Devenir le rendez-vous incontournable des artophiles du printemps.

La cible? Ce que l’on appelle “le grand public”. C’est-à-dire un public le plus diversifié possible, celui des connaisseurs bien sûr, des amateurs éclairés, de ce que l’on appelle “les grands collectionneurs” – mais aussi de tous les autres, les “petits” (je demande toujours, quelle taille ?) collectionneurs, les non collectionneurs, les critiques, les amants de l’art, les curieux, les enfants, l’Europe entière. Tout le contraire en somme de ce que le “grand” Saatchi, dans un article paru en décembre 2011 considère tous et globalement comme de narcissiques imbéciles, à la recherche d’événements “glamour-filled & socialising” sans aucun regard pour la Vérité (celle que lui aime et honore, lui le Grand Saatchi, contrairement à tous ces superficiels prétendants): l’Art donc.

L’art alors, justement? Moderne, contemporain, “émergent” aussi. Il est intéressant, dans le contexte de ce mélange de genres, de souligner combien les artistes qui commencent à créer aujourd’hui sont intéressés par le legs moderniste, combien ils s’y réfèrent, le triturent, le malaxent, le resservent après appropriation.

Mais encore? Une plateforme design pour les amoureux d’y celui.

Le rythme? Fluide. La fluidité, essentielle pour ceux qui réinventent Art Paris aujourd’hui: fluidité pour les visiteurs, pour les yeux, pour la pensée, pour les galeries elles-mêmes: 56% de renouvellement par rapport à l’an dernier sur les 114 galeries aujourd’hui retenues (44 galeries étrangères, 66 françaises) ! Fluidité dans Paris aussi : quelques visites particulièrement attractives seront organisées en parallèle, notamment celle du Centre culturel suisse présente “Ancholia”, la première exposition personnelle de Alain Huck dans une institution non pas française – mais en France.

Au même moment, à Paris, vous pourrez aussi admirer une nouvelle formidable exposition à la Maison Rouge, après celle de la Collection Olbricht: la première exposition de néons, intitulée: “néon, Who’s afraid of red yellow and blue?” présentée par le commissaire David Rosenberg. Comme le souligne Valérie Duponchelle, 2012 marque le centenaire de la première enseigne au néon dans une rue de Paris. «Ce médium fragile, émouvant comme un souffle, sera conjugué sous toutes ses formes. Les plus abstraites. Les plus littéraires. Les plus plastiques».

“Post tenebras lux”, les Genevois le savent bien: et ainsi la lumière du printemps, du Grand Palais à la Maison Rouge, de toutes les couleurs et sous toutes ses formes, artistiques toujours, inondera Paris. Save the dates!

 

Publié dans Les Quotidiennes le 25 janvier 2012

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s