Skip to content

Joanna Malinowska, Paris Boli sur beautifulanddelights.blogspot.fr

octobre 17, 2012

Article publié sur beautifulanddelights.blogspot.fr


Sur plus de 1000m2 dans cette superbe salle du Palais d’Iéna Caroline Smulders (I LOVE MY JOB) ouvre le bal de cette semaine et revisite le corps dans tous ses états. Elle a su convaincre et convoquer sur le sujet une trentaine d’artistes d’horizons et de pratiques très divers. Le résultat est époustouflant !
Des galeries importantes ont répondu à son appel, tels que Thaddeus Ropac, In Situ/ Fabienne Leclerc ou Jérôme de Noirmont pour les français mais aussi le britannique Sadie Coles et l’allemand Hans Mayer. Parmi les propositions qui m’ont le plus touchées Barbara Polla/Analix Forever présente la polonaise Joanna Malinowska qui avec « Paris Boli » affirme que les femmes peuvent être l’égal de l’homme en sculpture (on se souvient de ses cris de coyotes en hommage à Beuys au Whitney), l’installation très engagée de Lucy+Jorge Orta, La renaissance, La métamorphose et La chute de Claudine Drai pour apporter un peu de poésie et l’esthétique néo-classique de Don Brown. Julien Salaud (Suzanne Tarasiève galerie) nous livre sa version des pleureuses, Markus Lüpertz ses poteaux télégraphiques puissants, tandis que Damien Deroubaix nous renvoie à nos propres ravages. Un corps à l’oeuvre, tantôt résistant, tantôt accompli mais toujours dans une esthétique philosophique. Depuis la rencontre de Caroline Smulders avec Antony Gormley, ce sujet l’habite. Un corps à corps au monde et à l’émotion.
Avec Chambres à part VI, Laurence Dreyfus, autre papesse de l’art contemporain engagé, nous invite à la Réserve, appartement privé qu’elle pare pour l’occasion de ses derniers coups de coeur. Ambiance intime et élégante, feutrée ou chacun peut donner libre cours à ses passions. Des artistes internationaux rarement montrés tels que le collectif argentin Mondogo ou Tomas Saraceno et le palestinien-libanais Abdulraman Katanani présent mais aussi des valeurs sûres : Francis Alÿs, Sigalit Landau, Robin Rhode (sublime video), Olafur Eliasson, Jean-Michel Othoniel (dehors sous les arbres), Anish Kapoor, James Lee Byars. J’en oublie certainement mais ce qui ressort surtout ici ce sont les rapprochements et correspondances inédites choisis et osés par l’infatigable chercheuse de talents qu’est Laurence qui conseille un certain nombre de collectionneurs privés.

(…)

En savoir plus :

Unlimited Bodies
Palais d’Iéna
http://www.unlimitedbodies.com

(…)

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s