Skip to content

août 28, 2013

 

Vernissage Mercredi 4 Septembre 2013, 18h

Exposition: 31 Aout – 7 Septembre 2013

Jeff Gaudinet avec

mounir fatmi

Mark Gonzales

L’idée remonte à l’enfance ou presque. Jeff Gaudinet aime le skateboard, et le skateboard lui reste au coeur. Pour la joie de l’éphémère.  » Tu vois, dit-il, tu achètes une planche, elle est magnifique, mais une semaine après, elle est méconnaissable. Et c’est bien ainsi… « . Un soir – le jeu se met en place. Il parle de skate, avec les amis… De mode, de Kate,  » that bad boy « . Et soudain, Skate Moss ! Le soir même, il protège le nom de domaine. Et pendant trois ans, le projet dormira dans ses cartons.

Et un autre soir, avec un ami encore, Jeff Gaudinet virtualise l’idée. Il crée un blog, un tumblr participatif, un template aisé à utiliser et l’idée commence à circuler. Et tout d’un coup, le buzz, 40.000 clics en un mois. Tous ceux qui apporté images, contenu sur ces planches en redemandent. Il faut faire quelque chose. Quoi ? Une exposition. Où ? A Analix Forever. Parce qu’il a des amis ici, skateurs eux aussi. Et puis, il y a dix-neuf ans déjà, Analix Forever n’avait-elle pas déjà montré Mark Gonzalez ? C’était en mezzanine, dans un précédent espace, avec Maurizio Cattelan en  » entrée  » – la place de Jeff Gaudinet aujourd’hui. Certains dessins d’époque de Gonzalez seront d’ailleurs présentés pendant Skate Moss, en mezzanine encore – ainsi qu’un skateboard de mounir fatmi, alors que le Brooklyn Museum vient d’en inclure 50 dans ses collections. Une manière pour Jeff Gaudinet de montrer que le monde entier est bel et bien invité à participer à l’aventure, d’une manière ou d’une autre, artistes et skateurs, créateurs et blogueurs, joueurs et rêveurs…

C’est donc un magasin de skate qu’on découvre, là où en 2010 Conrad Bakker avait aussi créé sa  » Libraire  » ou encore en 2011 sa  » discothèque « . A l’entrée de Analix Forever, des affiches, des posters, des vidéos, aux murs des planches et des T-shirts blancs – blank dans le jargon. Les illustrations changent toutes les cinq secondes et Kate Moss sous toutes ses formes apparait et disparait de ces objets devenus canevas. Les images sont projetées directement sur les supports, le charme prend vie. Kate Moss, la muse de tous les créateurs, designers, de tous les photographes de mode, l’icône absolue, ne se fixe pas : une image en appelle une autre et c’est près de trois cents illustrations que l’on peut découvrir – alors que dans l’arrière-boutique, une application spécialement conÇue pour le projet permet aux spectateurs de voir et revoir les images de leurs choix.

Analix Forever est fière de montrer la toute première exposition de Jeff Gaudinet : A Fashion Show ? No ! A board show. Une première création, qui sera suivie de beaucoup d’autres. Ephémère, esthétique, pure, collaborative, virtuelle, drôle et belle.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s