Skip to content

Mythes, contes et chocolat chez Odile Ouizeman, suite : La sculpture de soi selon Jean-Michel Pancin

décembre 26, 2013

L’exposition de Jean-Michel Pancin nous parle, entre autres, de la sculpture de soi.
De comment nous rapprocher, non pas du soleil comme Icare, mais de nous-mêmes tels que nous nous rêvons.
Odile Ouizeman, elle, s’est rêvée en artiste puis sculptée en galeriste.

Après une maîtrise à la Sorbonne, intitulée “Mémoire d’écritures”, Odile Ouizeman conduite une recherche plastique qui la conduit vers l’immatériel, l’illisible, les simulacres d’écriture. Des collectionneurs d’Ulsan, ville portuaire de Corée du Sud, achètent ses œuvres… Et en 2007, Odile Ouizeman ouvre sa galerie, animée du désir de montrer le travail des autres. Et avec Jean-Michel Pancin, d’une certaine manière, elle revient à ses propres travaux : l’immatérialité de l’être rêvé de Jean-Michel Pancin, l’illisibilité de ses équations, l’appropriation aussi, de matériaux divers pour en faire œuvre, mathématiques, esthétique, philosophie, miroirs, lumière et magie…

La constance d’un idéal impossible. Never surrender… Merci Odile pour le chocolat !

Et merci à Jean-Michel Pancin de bien préciser que les “Dédales passionnels” sont à “n” amour.
N : nombre indéterminé mais toujours pluriel. Aimer plus, pour aimer mieux… Plus d’art, plus d’artistes, plus d’œuvre, plus de chocolats.

Joyeux Noël à tous !

©Jean-Michel Pancin "Entre Ciel et Terre" 2012

©Jean-Michel Pancin « Entre Ciel et Terre » 2012

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s