Skip to content

Fernando Prats et ses oiseaux

septembre 18, 2014

Genève accueille, pour la première fois en Suisse, l’artiste qui a représenté le Chili à la Biennale de Venise 2011. « Capter l’énergie de la nature » : voilà qui pourrait résumer la volonté artistique de l’artiste. Peintre sismographe et infatigable explorateur, il élabore un atlas des énergies terrestres. Utilisant un « fumoir », il noircit de fumée charbonneuse des papiers de taille diverse qui vont servir de toiles. Prats négocie avec la nature et la laisse alors peindre pour lui. Il dispose ses papiers enfumés dans un coin de paysage, les aléas de la météorologie locale et les spécificités du site – ou encore les ailes d’oiseaux comme dans cette exposition intitulée “Vol & Survol” – se chargeant de faire le reste.

IMG_3855L’œuvre de Fernando Prats se structure autour de l’empreinte. De celle que les dessinateurs d’il y a 2000 ans ont laissé sur les territoires de Nazca jusqu’à à celle des ailes d’oiseau… Pascal, notre canari magicien, vous attend dans sa cage où il réalise son rêve : être un artiste lui aussi.

Pour en savoir plus : lire le texte de Paul Ardenne, rédigé à l’occasion de la Biennale de Venise 2011, en cliquant ici.

IMG_3819[1]

 

IMG_3836© Frédéric Burnand

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s