Skip to content

Direction Artistique Conférence & Vernissage Samedi 10 Janvier

janvier 7, 2015

VERNISSAGE SAMEDI 10 JANVIER 2015 – 15H A 21H

avec UNE CONFÉRENCE DE PAUL ARDENNE ET FRANK PERRIN SUR LA PHOTOGRAPHIE DE MODE HISTORIQUE ET FUTURE DE 15H A 17H

GALERIE MAGDA DANYSZ

78 RUE AMELOT PARIS 11 – M° SAINT SEBASTIEN FROISSART

Cette conférence de Paul Ardenne, historien de l’art et écrivain, spécialiste des représentations du corps humain (L’image Corps, Figure de l’humain dans l’art du XXème siècle, 2001 ; Extrême, esthétiques de la limite dépassée, Flammarion, 2006 ; Corpopoétiques 1 et 2, 2011 et 2013), est l’entrée en matière à une rencontre-discussion avec le photographe et artiste Frank Perrin. Elle porte sur la photographie de mode, de son apparition historique jusqu’à ses expressions récentes. Les travaux des plus grands photographes (Séeberger Frères, Cecil Beaton, Louise Dahl-Wolfe, Edward Steichen, Guy Bourdin, Terry Richardson, Jürgen Teller, jusqu’à Oliviero Toscani) y seront commentés et mis en perspective au regard de la mode comprise comme travail sur l’exception et signal de l’intelligence d’un temps. Seront abordées également les notions de distinction, d’extravagance, de singularisation du modèle, du glamour comme hyperbole du réel, de l’artificialité comme moyen de dépasser le vécu. Plus qu’épingler des mannequins portant des vêtements, l’objectif de la photographie de mode est de donner une image du corps en adéquation avec son temps, inséré en lui et serti de son époque, comme naturellement inscrit dans l’Histoire.

frank perrin defilé 015 (alexander mcqueen, paris) 2004© Frank Perrin

Frank Perrin, photographe, philosophe de formation et critique d’art, créateur des magazines Bloc Notes et Crash, présentera sa vision sur la photographie de mode actuelle et future. Pour lui, la mode est un système (il se réfère au Système de la Mode de Roland Barthes), un laboratoire, un lieu privilégié d’exploration des obsessions du monde contemporain. La photographie de mode ne photographie plus les vêtements, il ne s’agit pas vraiment de photographier “la mode” mais de raconter – de raconter toujours autre chose que ce qu’elle serait censée raconter : la photographie de mode emprunte des chemins de traverse, et nous fait voir un théâtre, un spectacle, dans lequel on va trouver des images et des sensations qui a priori n’ont rien à voir avec la mode elle-même, mais qui en réalité la représentent mieux qu’elle ne le ferait. Quant au futur, il y a lieu de relever l’apparition de la “vidéo de mode” – une nouvelle manière de travailler le temps bref de la mode – que la photographie connaît – une approche qui pourrait permettre un travail sur ce “temps de la mode”, voire un ralentissement, comme nous pourrons le voir dans le cadre de la prochaine session de Vidéo Forever, consacrée au thème “Art & Mode”.

 

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s