Skip to content

Le Sens de la Peine : un art de résistance

février 2, 2016

artpress-logo « Résister aux dictatures par les armes ou par l’art est essentiel pour tenter l’aventure des libertés et de la démocratie.

L’art est résistance. Résistance aux extrémismes, résistance à une vie réifiée, organisée par d’autres. Résistance à l’oppression des médias, au temps de nos vies qui se raccourcit inéluctablement.

Que reste-t-il aujourd’hui des protagonistes et des discours politiques de la guerre d’Espagne, de ses morts, de ses passions, de ses résistances ? Il reste Guernica.

Pablo Picasso le disait ainsi : « La peinture n’est pas faite pour décorer les appartements. C’est un instrument de guerre offensive et défensive contre l’ennemi ».

Rachel Labastie crée des résistances plastiques aux contraintes sécuritaires qui sont imposées. C’est un point de vue politique, non pas seulement une œuvre pour un projet entre professionnels de l’art, mais une affirmation, une force visible active et compréhensible par tout un chacun. Depuis ses débuts, son passage par le salon Jeune Création, ses projets dans les centres d’art et, en ce début d’année, dans l’espace d’art contemporain La Terrasse, Rachel Labastie se situe au plus près des matériaux difficiles à travailler, de ceux qui demandent un savoir-faire, une expérience. Ce n’est pas le genre d’artiste à faire réaliser ses pièces par des petites mains talentueuses, elle a gardé le sens du travail manuel qui fut aussi celui d’une partie de sa famille : des gens du voyage, des fabricants de paniers, de hottes, d’objets divers en osier, c’est dire si elle intervient à propos dans sa défense des libertés.

Dans l’exposition proposée par Sandrine Moreau et Barbara Polla à Nanterre : le Sens de la peine, Rachel Labastie présente deux réalisations : les Cerveaux et Entrave collective. »

Capture d’écran 2016-02-02 à 13.39.39

Pour lire la suite de l’article – Rachel Labastie : un art de résistance – par Laurent Quénéhen paru dans artpress, cliquer ici.

Et pour en savoir plus sur l’exposition le Sens de la Peine, cliquez ici et ici.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s