Skip to content

PARIS, GENÈVE, VENISE

mai 17, 2017

PARIS

Conférences – CORPS À L’ŒUVRE

Mercredi 17 mai de 18h30 à 22h
Maison Européenne de la Photographie, 5/7 Rue de Fourcy – 75004 Paris

Le mercredi 17 mai de 18h30 à 22h, vous êtes gracieusement convié/e/s à une soirée de conférences à la Maison Européenne de la Photographie, autour des artistes Martial Cherrier et Barbara Luisi, et du duo Mylène Benoît & Frank Smith.

La première partie sera consacrée au thème du Temps, sculpteur du corps, autour des oeuvres de Martial Cherrier (qui expose en ce moment à la MEP, « Body Ergo Sum ») et de Barbara Luisi, photographes qui ont exploré, chacun à sa manière, les effets du vieillissement sur leur propre corps ou sur le corps de l’autre. Françoise Gaillard, philosophe et critique d’art, est, entre autres, une spécialiste de la question de la quête de la beauté, ayant contribué le volume sur le Futur au grand ouvrage publié par Gallimard et intitulé 100.000 Ans de Beauté.

La deuxième partie a pour thème Le corps de l’autre—la danse de l’autre, et s’organise autour de l’exposition DANCE WITH ME VIDEO et plus spécifiquement du duo créé par Mylène Benoit & Frank Smith pour Concordanses et de leur spectacle Coalition actuellement en tournée. Paul Ardenne, historien de l’art, créateur, entre autres, du concept de Corpopoétique, abordera la question de la relation au corps de l’autre dans la danse, en se basant sur la manière dont la vidéo et le film explorent cette relation. Des extraits de vidéos de Pilar Albarracin, Elena Kovylina, Arnold Pasquier & Lee Yanor seront montrés.

Pour en savoir plus sur le déroulé de la soirée, cliquer ici

.

GENÈVE

FULL MOON
Group show
avec Clara Citron, Sara Conti, mounir fatmi, Shaun Gladwell, Alexandre d’Huy, Abdul Rahman Katanani, Rachel Labastie, Eva Magyarosi, Pavlos Nikolakopoulos, Emanuela Olini, Laurent Perbos, Julien Serve & Ornela Vorpsi
Jusqu’au 16 juin

2 rue de Hesse, 1204, Genève

Symboliquement la Pleine Lune concentre les énergies de toutes les phases de la lune dans son cercle parfait, lumineux. C’est le symbole de la plénitude, la totalité, en orbite circumterrestre. La lune a été toujours source d’inspiration pour poèmes et madrigaux, elle a donné naissance à de multiples proverbes et coutumes, sa masse influence les marées des océans et le système tectonique de la surface de la Terre, elle inclut le monde agricole dans ses opérations les plus essentielles, du semis aux soins de récoltes. La Pleine Lune, magique et mythique, serait aussi liée aux cycles féminins et à leur acmé lumineuse…

La lune inspire les artistes et pour Sara Conti, montrée pour la première fois à Genève, elle est l’expression d’un féminin puissant, représenté sous forme d’arbre qui rencontre son contraire et qui donne la vie. Sara Conti ne sépare pas l’humain du végétal, on croirait même, à regarder cet éloge de la fusion naturelle des corps, des espèces et des essences, que les corps des morts humains pourraient reproduire la vie sous l’œil ténébreux de la lune. Le sexe de l’arbre et les dessins de Sara Conti ? Délicieux, drôles, érectiles, fertiles, bisexuels, indéterminés, hermaphrodites, érotiques, magnifiques. Ornela Vorpsi, plasticienne et écrivain albanaise connue et reconnue, qui sera présente à la galerie le 18 mai (de même que la jeune romaine Emanuela Olini) travaille avec son ambiguïté naturelle sur la vie nocturne et onirique des chats, représente avec ironie la lune comme un œuf et fait dire au chat noir:
« La nature c’est un œuf, moi je le sais,
Je l’ai vue de près, puis je l’ai mangé.
C’est à jamais ainsi et ce depuis toujours
Que nous les chats créons la nuit et le jour »…

Aux côtés de ces trois artistes, FULL MOON présente aussi Eva Magyarosi et Laurent Perbos, l’imagination et la structure, que vous retrouverez ensemble dans l’exposition prochaine, vernissage au solstice d’été, EDEN, EVA & ADAM – ainsi que mounir fatmi et ses dessins fondateurs Fragile Communication, Alexandre d’Huy, Pavlos Nikolakopoulos, Julien Serve, Shaun Gladwell et ses Phaéton (Φαέθων / Phaéthôn, « le brillant », fils d’Hélios, mort foudroyé pour avoir perdu le contrôle du char solaire de son père… et avoir ainsi manqué d’embraser le monde ; Rachel Labastie la sculptrice qui dessine des murs de liberté et le dessin mural d’Abdul Rahman Katanani.

PORTRAITS
Atelier AMI – art & partage –
Group show
avec Régis Figarol, Dana Hoey, Tuomo Manninen, Danni Orci, Marin Raguz, Matt Saunders, Julien Serve, Guillaume Varone, Ornela Vorpsi, Jeanine Woollard & Alexandre d’HUY

6 rue du Gothard à Chêne-Bourg
Visites sur RDV, merci de contacter barbara.s.polla(at)gmail.com

AMI était, entre autres, une portraitiste et dans cette exposition vous découvrirez des échos étonnants entre ses portraits dessinés, aquarellés ou peints, et ceux de photographes émergents ou confirmés qu’elle a connus et appréciés, ou qu’elle aurait aimé si elle avait eu le temps de les connaître.
Pour en savoir plus, cliquer ici.

 

VENISE

Pour en savoir plus sur les projets de mounir fatmi dans le cadre de la 57ème Biennale de Venise, cliquer ici.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s