Aller au contenu principal

Valérie Horwitz, Mimiko Türkkan : Be like water

août 16, 2020

Libres. Libres comme l’eau qui coule, qui coule à travers nos corps. Nos corps de femmes. L’eau du monde.

Valérie Horwitz (http://valeriehorwitz.com/fr/accueil.html) et Mimiko Türkkan (https://mimiko.net/) viennent toutes deux de recevoir une bourse. Le prix Polyptyque (Marseille) pour Valérie Horwitz, une bourse du SAHA Sustainability Fund (Istanbul) pour Mimiko Türkkan.

Mais qu’est-ce qui lie les deux œuvres, les œuvres de ces deux artistes qui ne se connaissent pas (encore), et leurs projets respectifs ? Une certaine approche du corps, de la respiration, de l’ondulation, de l’énergie. De l’ « inergie » comme l’appelle Mimiko, par opposition à l’inertie.

mimiko_sketchbook_texte-eau

Après avoir intensément pratiqué la pole danse, la boxe et d’autres sports martiaux, Mimiko se tourne vers l’eau. Elle écoute Bruce Lee. Devenez de l’eau – oubliez la forme, et vous prendrez forme. Elle va au lac Baïkal, à Bali, à Ericeria au Portugal, à Venise, à Genève : à la poursuite de l’eau.

« Mon corps peut-il se mouvoir comme l’océan, s’interroge Mimiko ? Peut-il couler comme tel ? » Elle photographie et filme l’océan et s’y plonge par le surf. Elle ne coule pas, elle ondule. Elle ne se noie pas, elle se laisse porter.

 

Valérie, elle, photographie de jeunes détenues mineures, à la recherche de leur liberté intérieure, et par cet intermédiaire, à la rencontre de la sienne propre. S., mineure incarcérée aux Baumettes, hésite. Peut-elle sortir de son corps ? Elle dit « T’approche pas trop ou je sors mes épines. » « Elle commence par respirer, encore ancrée dans le sol, explique Valérie. Elle prend une immense respiration, comme une élévation. Et puis tout d’un coup, elle se saisit de l’espace. Elle danse. Elle s’envole. Puis elle s’arrête. Elle coule. Elle reprend sa forme initiale. »

Une autre détenue. Un portrait. Un autoportrait, aussi. Une énergie atomique. Une énergie qui nous traverse. Qui nous transcende. Qui ne nous submerge pas, à condition de se laisser porter par elle.

 

No comments yet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :