Skip to content

La Belle Échappée sur Art Catalyse

octobre 23, 2014
circle of life

Circle of life, 2013   © Joanna Malinowska et Canada Gallery, New York

Lire l’article en cliquant ici !

Upcoming Events, End of October and November 2014

octobre 22, 2014

In Paris during FIAC and after

 

October 20-26

Lena (video) by the Hungarian artist EVA MAGYAROSI @ VARIATION (Show Off)

Espaces des Blancs Manteaux, 48 rue Vieille du Temple, Paris

Curator Dominique Moulon

Special thanks to Vanessa Quang

 

October 29

VIDEO FOREVER 20 : DANS LES PROFONDEURS DE LA FORÊT

19h30 au Musée de la Chasse et de la Nature, 62 rue des Archives, Paris

Please register here:conf-expo@chassenature.org

 

Until October 31rst

“L’OISEAU VOLÉ”

Due to great success, the show is extended. Flying !

Galerie Vanessa Quang, 7 rue des Filles du Calvaire, Paris

 

In Geneva

October 28

Frank Perrin, “L’EMPIRE DES SIGNES”

Opening and public space projection

Analix Forever, 2 rue de Hesse, Geneva

 

November 26

Barbara Polla talks about

“Hommes et femmes, puissance et pouvoir”

Time and location will be detailed later

 

Elsewhere

October 18 > January 4

“PUISQU’ON VOUS DIT QUE C’EST POSSIBLE”

Saline Royale d’Arc-et-Senans

With, among others, Ali Kazma

Curator: Philippe Terrier-Hermann and Stéphanie Jamet-Chavigny

 

October 18 > January 4

“LA BELLE ÉCHAPPÉE”

Château des Adhémar, Montélimar

Curators Hélène Lallier & Barbara Polla

With Thibault Brunet, Nicolas Daubanes, Ali Kazma, Rachel Labastie, Joanna Malinowska, Jean-Michel Pancin, Jhafis Quintero

 

And In November

November 6 to 9

Analix Forever @ ARTISSIMA, Turin

Booth Fuxia 8

With Janet Biggs, Jennifer Danos, mounir fatmi, Jhafis Quintero, Joanna Malinowska, Emmanuel Régent, Julien Serve

 

November 16, Opening ; exhibition until January 2015

MICHAELA SPIEGEL, Solo Show, “PRISES DE VUE”

Galerie Vanessa Quang, 7 rue des Filles du Calvaire, Paris

 

November 19, Opening

“HUMAN ECONOMY”

@ HEC PARIS, 1 rue de la Libération, Jouy-en-Josas

A show directed by Anne-Valérie Delval, curator Paul Ardenne, associated curator Barbara Polla

With:Burak Arikan, Conrad Bakker, Yann Dumoget, Jean-Baptiste Farkas, Hervé Fischer, Sean Hart, Marc Horowitz, Joël Hubaut, Pierre Huyghe, Ali Kazma, Florent Lamouroux, Tuomo Manninen, Adrian Melis, Deimantas Narkevičius, Jorge Orta, Jean Revillard, Camille Roux, Edith Roux, Benjamin Sabatier, Julien Serve, Zoë Sheehan Saldaña, Paul Souviron

This email was sent to *|EMAIL|*

why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences

*|LIST:ADDRESSLINE|*

 

La Belle Echappée sur Art Aujourd’hui

octobre 21, 2014

artaujd la belle échappée

Pour lire l’article paru sur Art Aujourd’hui, cliquez ici.

Vanessa Quang à propos de L’Oiseau Volé : Ouvre tes yeux

octobre 19, 2014

La Belle Échappée, au Château des Adhémar

octobre 17, 2014

Vernissage le 18 octobre 2014 – exposition jusqu’au 4 janvier 2015

Artistes : Thibault Brunet, Nicolas Daubanes, Ali Kazma, Rachel Labastie, Joanna Malinowska, Jean-Michel Pancin, Jhafis Quintero

Co-commissariat : Hélène Lallier, responsable du Château des Adhémar – centre d’art contemporain et Barbara Polla, Analix Forever, Genève

La Belle Échappée suit une série d’expositions et de conférences de Barbara Polla, consacrées, depuis janvier 2013, au thème général Art et Prison. Les spécificités de La Belle Échappée, exposition réalisée grâce à et en co-commissariat avec Hélène Lallier, responsable du Château des Adhémar – centre d’art contemporain sont, d’une part, le lien au territoire où l’exposition a lieu – le Château des Adhémar – et d’autre par la concentration sur la notion même d’évasion.

Après avoir été une citadelle importante du Sud de la France, le Château des Adhémar à Montélimar fut longtemps une prison. Aujourd’hui encore, il comporte trois cachots et ses murs suintent toujours de cette mémoire d’enfermement. Le Château est désormais un lieu d’exposition de créations contemporaines, et l’une des ambitions qui y est assidûment poursuivie est de lier son territoire et son histoire aux expositions qui y sont présentées. Eu égard à l’ensemble de ces éléments historiques et géographiques, les questions de la mémoire et du corps, de l’enfermement et de la liberté se sont posées en tant que terrains d’exploration dans la programmation.

Dans ce lieu singulier, austère et puissant, dans cette architecture de type carcéral, moyenâgeuse et fermée, « La Belle Échappée » évoquera les notions de prison, d’aliénation et d’évasion, par la création, par le regard aussi. Ce regard qui, des fenêtres du Château, s’échappe vers les beautés de la plaine. Par celui-ci et grâce aux fenêtres que cette « belle échappée » ouvre, nous sommes aussi hors de ce lieu; le génie du lieu prend le pas sur le génie des créateurs. Par ailleurs, nombre de ceux-ci s’intéressent aujourd’hui au binôme enfermement / évasion, que ce soit dans le cadre carcéral strict (Ali Kazma, Jean-Michel Pancin, Jhafis Quintero) ou dans un cadre plus vaste, qui peut être celui de l’enfermement dans notre corps (Nicolas Daubanes) ou dans notre condition humaine (Rachel Labastie, Joanna Malinowska), dans notre société aussi. Les notions de contrainte, de folie mentale, appellent en écho le creusement à l’intérieur de soi, un rapport kinesthésique à l’espace et au lieu, et l’échappée virtuelle (Thibault Brunet).

Ces artistes, d’origine et de générations différentes, apportent tous une vision et une approche particulières, que ce soit par le choix du médium (sculptures, installations, vidéos, dessins, etc.), par leur positionnement plus ou moins proche du sujet (l’enfermement prétexte à parler des limites de l’esprit, du pouvoir de sublimer symboliquement l’espace carcéral…) mais aussi par la manière de le traiter en tant qu’objet : l’architecture, la pierre, les recoins sombres du château sont des axes à déblayer physiquement et par le rapport d’échelle avec ce site chargé de mémoire. L’enfermement est traité ici dans son absence comme dans sa présence, dans sa matérialité comme dans la virtualité de l’espace investi. « La Belle Échappée » ne propose pas la contemplation, mais l’évasion du regard ; elle revendique, sur le modèle législatif suisse, le droit à l’évasion, qui devient même une nécessité ; le Château requiert une activation du regard, de l’intérieur vers l’extérieur. De cette manière, l’exposition répond à un concept de processus haptique : le regard touche, il est touché, tout autant.

Jeudi 4 décembre : Colloque, « L’art, la plus belle échappée ». Une journée de rencontres sur le thème de l’enfermement, avec des approches artistique, juridique, médicale et philosophique. Avec la participation des artistes. Tout au long de cette journée, interviendront des spécialistes et des personnalités qui ont traité, chacune à sa manière, ces sujets : que ce soit dans un milieu pénitentiaire, en réfléchissant à la condition humaine et médicale de celui ou ceux qui sont incarcérés, ou encore en appréhendant philosophiquement ce rapport ambigu entre art et prison.

Entrée libre sur réservation (dans la limite des places disponibles) : 04 75 91 83 64

L’Ennemi Public, un ouvrage collectif sur Art et Prison, coordonné par Paul Ardenne, Magda Danysz et Barbara Polla

À disposition au Château ou ici

Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

 

 

This email was sent to *|EMAIL|*

why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences

*|LIST:ADDRESSLINE|*

La Belle Échappée – Une histoire d’Architecture, aussi

octobre 16, 2014

La belle échappée post blog

Pour lire l’article qui paraîtra dans le prochain numéro de archiSTORM, cliquez sur l’image.

Jhafis Quintero was at SWAB Barcelona Invited by Direlia Lazo and Carolina Ariza

octobre 8, 2014
jhafis we only exist

© Jhafis Quintero

Jhafis Quintero (1973, Panama) uses video, performance, drawing and writing to create a body of work inspired by the events of his own life. The power of Jhafis Quinteros’ videos lies in the fundamental transformation of a personal experience into a universal one, and in the resonance of that conversion. When Quintero confronts his alter-ego in an imaginary box-fight, and fights against his shadowless self (“Knock Out”, 2012, “Venice Biennial” 2013), he underlines the difficulty we all face in  reconciling the paradoxical facets of our personalities. “No I” (2011) addresses the challenge in communicating with, and understanding, the other. Quintero’s videos, which he compares to Haikus, are extremely poetic, and leave the viewer perplex, in a world of questions without answers and beauty without ornaments.

Seven videos from the series Ten Years in Jail have been be shown, as well as drawings.

Direlia Lazo interviewed Jhafis Quintero : click here.

For more information about available works please contact analix@forever-beauty.com and to learn more about Jhafis Quintero in english et en français.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 256 autres abonnés