Skip to content

VIDEO FOREVER 28 *OCEAN*

avril 28, 2016

Wednesday May 4, 7.30 pm

@ Musée de la Chasse et de la Nature
Rue des Archives, 75003 Paris

Free entrance – registration mandatory : reservation@chassenature.org

This session of VIDEO FOREVER on OCEAN is dedicated to Leila ALAOUI

A drink is offered after the projection, thanks to Musée de la Chasse et de la Nature

The OCEAN – or better said the OCEANS make up a global world with many faces. The surface and the depth, confrontation and immersion, deep diving animals and submarines, whales and their music, Poseidon and Bas Jan Ader, sailors and pirates, beauty and pollution, boarders and horizons, power and dreams, conflict and appeasement, fishermen and migrants, danger and joy…
But most importantly, in contemporary video art dedicated to the ideas of the Ocean (or at least in the current selection), there often emerges the notion of time. Time, whether linear or circular, whether measurable or infinite, has always been a major philosophical subject, but remains undefined even today. For many of the video artists selected for this VIDEO FOREVER session, the ocean appears to represent a « space-time » in front of which their gaze – and hence ours – loses itself in timelessness. Intimate, unseen under-water (all the more fascinating because it is unseen) allows the artist’s body – and hence our body – to dissolve out of time. In search of the miraculous, the oceanic myths become palpable, the romanticism rooted in the loss of den and the distance – now blurred by pollution that brings us harshly back from day-dreaming to reality and responsibility.
For some video artist’s presented, such as Janet Biggs and Shaun Gladwell, the dynamic interaction between man and the power of the waters is essential; for others, such as Leila Alaoui and mounir fatmi – the ocean is approached in a more political way.

With videos by Leila Alaoui, Annette Arlander, Janet Biggs, mounir fatmi, Anne-Charlotte Finel, Shaun Gladwell, Oto Hudec, Rita Jokiranta, Evangelia Kranioti, William Lamson, Janet Laurence, Todd MacMillan, Fernando Prats, Enrique Ramirez, Jean-François Robic, Frank Smith, among others.

Thanks to Leila Alaoui Foundation ; Gene Sherman ; Sarah Cottier Gallery ; Galerie Michel Rein ; Galerie Jousse ; Galeria Joan Prats ; Galerie Vincent Sator ; to AV-arkki, The Distribution Centre for Finnish Media Art, Finland ; and to IkonoTV’s video program « Art Speaks Out », curated by Vanina Saracino.

To learn more about VIDEO FOREVER please click here.

 

Art Bruxelles et la poésie de Shaun Gladwell dans Le Monde

avril 25, 2016
Sous la plume de Harry Bellet, Bruxelles est la plaque tournante des artistes contemporains, et « les amoureux de loufoqueries poétiques ne manqueront pas les travaux du skateur fou Shaun Gladwell, présentés par le critique Paul Ardenne à la galerie Analix Forever. »
Art Brussels entre Beyrouth et Berlin ? Nous avons tout aimé : le lieu, l’espace, la curiosité et la culture des visiteurs, qui reconnaissent la musique d’un Philip Glass et connaissent tout des oeuvres minimalistes que Gladwell met à l’épreuve, ces visiteurs qui sont venus, revenus, se sont assis pour regarder Skateboarders v/s Minimalism parfois pendant plus d’une demi-heure, les enfants fascinés, les artistes qui nous parlent de leur propres travaux sur le skate… et bien sûr la bière, la Gueuze surtout, Mort Subite !
IMG_1879

© Shaun Gladwell

Loufoquerie poétique en Australie…
Et retrouvez Shaun Gladwell à LOOP !
Pour lire l’article de Harry Bellet en entier, cliquer ici.

ART BRUXELLES C’EST PARTI…

avril 24, 2016
On a adoré. Vous aussi. À très vite !
 FullSizeRender (11)


Et vous pourrez retrouver Shaun GLADWELL à la prochaine sessions de VIDEO FOREVER sur le thème de l’Océan, le mercredi 4 mai à Paris au Musée de la Chasse et de la Nature.

 

Capture d’écran 2016-04-24 à 10.44.25

Et en personne à LOOP Barcelona du 2 au 5 juin.



IMG_4401 (1)

Jan van Hove, De Standaard : Shaun Gladwell embellit Art Brussels

avril 23, 2016

FullSizeRender (10)FullSizeRender (9)  


Never ending tension between minimalist, sacralized, « de-incarnated », conceptual art – and body art. The body wins – skating over Carl Andre, Donald Judd, Tony Smith… but also sheds a new light onto minimalism. The museum space, slow motion, Philip Glass’ music, frame the dialogue.


image1

Bruxelles Bruxelles Really Really

avril 20, 2016

7, quai du Commerce. Frédéric de Goldschmidt nous montre une partie de sa collection (il est co-commissaire de l’exposition avec Agata Jastrzabek), exposition basée, en l’occurrence, sur le goût de Frédéric de Goldschmidt pour l’inhabituel en termes de matériaux et d’objets, détournés de leur usage premier, insolites, intrigants, éveillant l’attention, la pensée, la réflexion. Pour se mettre dans l’atmosphère : la vidéo de Yann Vanderm, Not really really a museum – mais tout de même, ils ont essayé, les oeuvres, les cartels, l’installation globale, le sens de la visite… Why not ? sourires, tendresse, les deux visiteurs, l’un de fourrure et l’autre de laine, s’étonnent, s’émerveillent, ne critiquent rien, nous donnant l’exemple – le cartel est un post-it jaune sur lequel rien n’est écrit ? Why not… Nice, really nice – à la fin de la vidéo, on pénètre dans cette salle de cailloux smileys – mais à qui sourient-ils ? À nous tous en réalité. On est alors prêt pour la visite – beaucoup de pièces nous laissent aussi perplexes que les visiteurs de Vanderm – et d’autres nous séduisent, inoubliables, nous accrochent, nous donnent envie de voler (oui oui, vite, mettre le petit Beuys dans mon sac à dos, ni vu ni connu…)

Parmi les plus belles pièces (pour nous) – Ricochets de Samuel Buckman, le diptyque de Maanantai Collective – Canning the mist, une photographie de l’action, mettre le brouillard dans un bocal de verre ; Canned mist, le bocal maintenant posé sur une planchette de bois – ou quand l’action et son résultat font rêver, longtemps, longtemps… où est le brouillard maintenant ? Et surtout, point d’orgue : l’image mouvante encore, avec laquelle on commence la visite : une installation vidéos de 16 vieilles TV (16 old TV sets and colored Cellophane sheets + 2 extra TV sets) de Hiwa K (2014). Comment nos pères voyaient les choses ; ces moniteurs antiques déjà, objets étranges, obsolètes et si proches, les couleurs design, le son grésillant… Nous nous demandons encore, ce soir, devant une Gueuze – Mort subite ! – pourquoi nous avons tant aimé My father’s color periods … ?

Capture d’écran 2016-04-20 à 10.30.52

©Hiwa K

Merci de nous avoir invités !

Barbara Polla, Chiara Bertini, Nicolas Etchenagucia

Avec : Catharine Ahearn, Joel Andrianomearisoa, Arman, Tully Arnot, Darren Bader, Elena Bajo, Eva Barto, Joseph Beuys, Jean-François Boclé, Jérémie Boyard, Émilie Brout & Maxime Marion, Samuel Buckman, Tom Burr, Jota Castro, Julian Charrière, Jean-Alain Corre, Adriano Costa, Delphine Deguislage, Rein Dufait, Aniceto Exposito Lopez, Alan Fertil et Damien Teixidor, Carson Fisk-Vittori, Michel François, Nikolas Gambaroff, Theaster Gates, Fernanda Gomes, Neil Haas, Darren Harvey-Regan, Mona Hatoum, Eloise Hawser, Romuald Hazoumè, Jan Henderikse, Camille Henrot, Hiwa K, Kristof Kintera, Nicolas Kozakis, Nicolas Lamas, Sigalit Landau, Sonia Leimer, James Lewis,Maanantai Collective, Patrick McCarthy, Abraham McNally, Anita Molinero, Nicolas Momein, Mohamed Namou, Paulo Nimer Pjota, Cornelia Parker, Zoë Paul, Manfred Pernice, Alessandro Piangiamore, Benoit Platéus, Juan Pablo Plazas, Rob Pruitt, Puppies Puppies, David Rickard, Evan Robarts, John Roebas, Amanda Ross-Ho, Benjamin Sabatier, Loup Sarion, Gitte Schäfer, Aindreas Scholz, Dan Shaw-TownHayley A. SilvermanMatthew Smith, Valérie Snobeck, Britt Sporgis, Robin Touchard, Oscar Tuazon, Joëlle Tuerlinckx, Yann Vanderme, Sergio Verastegui, Andy Warhol, Christoph Weber, Dena Yago.

Shaun Gladwell @Art Brussels

avril 18, 2016

For more information on ART BRUSSELS please click here
For more information on ANALIX FOREVER and SHAUN GLADWELL please contact Barbara Polla
For full text by Paul Ardenne click here for French & here for English

Vernissage Fantômes et Apparitions au Chateau du Rivau

avril 15, 2016

Vernissage Samedi 16 avril, dès 17h

@Château du Rivau, Le Coudray – 37 120 Léméré

« On Ne Sait Pourquoi, Mais Les Fantômes Aiment À Fréquenter Les Châteaux »

Une exposition conçue par Patricia Laigneau avec des oeuvres de Pierre Ardouvin, Armelle Blary, Barbara Bolkova, Anne Brégeaut, Karine Bonneval, Combey-Pion, Sanjin Cosabic, Sylvain Ciavaldini, Ljubisa Danilovic, Clara Dijan & Nicolas Leto, Patrick Everaert, Jan Fabre, Marten Kolk & Gus Kuster, Eva Magyarosi, Joanna Malinowska, Diego Movilla, ORLAN, Jean-Michel Othoniel, Nathalie Rebholz, Antoine Roegiers, Evariste Richer, Julien Serve, Nadia Sabourin, Magali Vaillant, Fabien Verschaere & Marnie Weber.

Capture d’écran 2016-04-14 à 17.33.28Nous croyons aux fantômes et les aimons…

Et vous ? Lorsque l’on posait cette question à Derrida : « Est-ce que vous croyez aux fantômes ? », il répondait : « Est-ce qu’on demande à un fantôme s’il croit aux fantômes ? Ici le fantôme c’est moi…. ». C’est que que semblent dire aussi les artistes qui mettent en scène, au Château du Rivau, à l’invite et sous la houlette de la châtelaine, Patricia Laigneau, l’exposition « Fantôme et Apparitions » : une interprétation contemporaine des fantômes de toujours, où Jeanne d’Arc voisine avec Meret Oppenheim… Et dans les huit salles dédiées à l’histoire et à la vie de château, 35 peintures , dessins, sculptures, collages, céramiques, art verrier, photographies, vidéos, taxidermies et installations signées d’artistes contemporains dialoguent avec les œuvres d’art de la collection permanente.

Capture d’écran 2016-04-14 à 17.33.03

Capture d’écran 2016-04-14 à 17.09.34

©Joanna Malinowska

Une tasse à thé recouverte de fourrure semble avoir été abandonnée, mais par qui ? L’artiste polonaise Joanna Malinowska revisite la tasse de Meret Oppenheim, Le déjeuner en fourrure, en suggérant que des fantômes aient abandonné un sachet de thé au fond de la tasse.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 691 autres abonnés