Skip to content

Rachel Labastie et Maro Michalakakos sur Radio Cité Genève

septembre 3, 2015

Ecouter le podcast de l’emission de Yann Bellini en cliquant ici.

Duo – Duel

Vernissage le jeudi 3 septembre 2015

Exposition jusqu’au 3 octobre

Et une projection en extérieur, dans le cadre de l’exposition, de Solipsism Syndrome, par Janet Biggs.

solipsism_ian©Janet Biggs

Pour en savoir plus sur le projet de l’exposition, cliquer ici.

DUO – DUEL RACHEL LABASTIE & MARO MICHALAKAKOS

septembre 1, 2015

Vernissage le jeudi 3 septembre 2015 dès 18h


Exposition à Analix Forever, 2 Rue de Hesse, Genève

Jusqu’au 3 octobre
Avec de nouvelles sculptures des deux artistes

 

 

En cette nouvelle rentrée 2015, Analix Forever présente le travail de deux sculptrices : Rachel Labastie et Maro Michalakakos.
Dans un duo – duel qui inaugure une série d’expositions en duos : suivront Julien Serve et Frank Smith ; puis Emmanuel Régent et Said Baalbaki ; puis Pascal Berthoud et Danni Hindle…

Et dans un duel, en réalité, chacune avec elle-même. Duel avec la matière, d’abord. Rachel Labastie, avec la terre. Maro Michalakakos, avec la Méditerrannée. Duel avec leur âme et leur propre violence. Violence charnelle pour Rachel Labastie, qui se consume au mieux au contact de la terre. Violence assassine pour Maro Michalakakos, qui s’exprime au mieux avec le scalpel, son instrument favori.

La matière terre. J’ai longuement observé Rachel Labastie malaxer la terre crue, au Centre d’Art contemporain du Château des Adhémar, alors que nous montions l’exposition « La Belle échappée ». Fascinant rapport à la matière, jusqu’à la contraindre de prendre la forme désirée, d’exprimer les replis profond du désir de l’artiste, tout en jouissant intensément de ses résistances productives.

La « matière méditerrannée », matière liquide et symbolique, Maro Michalakakos l’a abordée de différentes manières, mais la plus convaincante est indubitablement le velours. Le velours, matière douce au toucher mais lourde au porter, épaisse, chaude, qui recouvre tout de sa beauté et de son poids, inséparables l’un de l’autre, comme la culture méditerranéenne, sa beauté et son poids, immémoriels, liés.

Et l’âme sensuelle de Rachel Labastie inspira à Maro Michalakakos, pour la première fois, l’idée du bleu. Yves Klein encore : « … mon entrée dans l’époque Bleue. Par le Bleu, la grande COULEUR, je cerne de plus en plus l’indéfinissable. C’est alors que je décide de présenter…» mon premier velours bleu chez Analix Forever.

Et l’âme guerrière de Maro Michalakakos inspira à Rachel Labastie la possibilité d’une « sortie par le haut » : l’idée de l’échelle. « Une échelle d’argile qui semble jaillir du sol, dit l’artiste. Le matériau transitoire que j’ai lentement mis au point ne sèche ni ne durcit. La sculpture est ainsi comme en train de se faire. Cette sculpture pareille à une prière cherche à s’extraire de la terre vers le ciel. »

 

Duo – Duel + Janet Biggs
Projection en extérieur, dans le cadre de l’exposition, de la vidéo Solipsism Syndrome.
Le film de Biggs, qui s’ouvre sur un long plan fixe de l’horizon bleuté du grand Nord, fait référence à l’individualité de la perception. Pas de narration dans cette vidéo, mais des sensations, angoissantes parfois, dans des profondeurs à prédominance perse. L’artiste américaine nous révèle un autre duo, aussi magnifique qu’incongru, l’ours et la nageuse : le spectateur est pris par la scène, par l’aspect sculptural des corps, jusqu’à ce que la caméra remonte hors de l’eau, vers la solitude et un calme apparent.

mounir fatmi, Shaun Gladwell & Julien Serve à Paréidolie

août 28, 2015

Capture d’écran 2015-08-28 à 10.22.32Capture d’écran 2015-08-28 à 10.24.57©Shaun Gladwell

Pour accéder au PDF, cliquer ici.

A Step On the Sun and Brightness All Around

août 7, 2015

Capture d’écran 2015-08-07 à 12.47.42For more information on Janet Biggs exhibition in New York, please click here

 

BODY MEMORY éteint ses écrans – mais la mémoire reste !

juillet 27, 2015

Screen Shot 2015-07-02 at 12.30.08 PM©Shaun Gladwell

Topographie de l’art a accueilli BODY MEMORY du 4 au 25 juillet

Pour ceux qui n’on pas pu voir l’exposition, et ceux qui aimeraient la revoir, ou en savoir davantage voici tous les liens vers tous les articles et les vidéos

Shaun Gladwell

& Janet Biggs 

BODY MEMORY sur Paris Art

BODY MEMORY dans l’Officiel des Galeries (ici & ici)

BODY MEMORY sur lesbranchouilles.com

BODY MEMORY sur Slash Paris

BODY MEMORY sur le site du CNAP

sur la chaîne de l’art contemporain « NEWS ART TODAY« 

Et le texte du catalogue en anglais.

Laurent Fiévet à Topographie de l’art

juillet 21, 2015

Capture d’écran 2015-07-21 à 10.49.43

Si vous n’avez pas encore quitté Paris, si vous êtes disponibles ce jeudi 23 juillet, nous serions ravis de vous accueillir dans le cadre de l’exposition BODY MEMORY, à Topographie de l’Art, pour une projection spéciale des films de Laurent Fiévet, Carlotta’s Way & Returning Carlotta’s Way.

Cette filmographie magique superposant les Ménines de Diego Vélasquez à un extrait de Vertigo d’Alfred Hitchcock, ralenti, retravaillé, nous propose une nouvelle vision des deux chef d’œuvres en un troisième. Laurent Fiévet, artiste et homme de cinéma dont la thèse doctorale a porté sur Hitchcock, justement, nous révèlera, en conversation avec Marie Gayet et sous le feu de nos questions, comment saisir l’extraordinaire travail de mémoire et de redécouverte qu’il nous propose avec Carlotta’s Way & Returning Carlotta’s Way.

Cette œuvre illustre à sa manière le concept de Mémoire du corps développé dans l’exposition.
Pour accéder au site de Laurent Fiévet, cliquer ici.

Si c’est l’imagination qui présente les correspondances à la mémoire,

 c’est la pensée qui lui offre l’allégorie. Et la mémoire réunit imagination et pensée.
Walter Benjamin, in Baudelaire

Janet Biggs à l’espace Topographie de l’art

juillet 17, 2015

Capture d’écran 2015-07-17 à 15.08.51Pour voir la vidéo sur le site d’Ouvre tes Yeux, clicker ici.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 683 autres abonnés