Skip to content

Analix Forever: summer!

juillet 8, 2016

In Geneva

APPARENT VOID
Pavlos NIKOLAKOPOULOS
Until July 30

@Analix Forever, 2 rue de Hesse
More info here.

CORPS-AUTO-CONTRÔLE
Jean-Michel PANCIN

Until July 30
In association with 50JPG
Video street-art, after 8pm, 2 rue de Hesse

DUO DUEL V
C.T. JASPER & Joanna MALINOWSKA
Polish Pavilion of Venice Biennial 2015 revisited in Geneva !
September 1 – October 29

@ Analix Forever, 2, rue de Hesse, Geneva

In France

L’ÉTÉ PHOTOGRAPHIQUE DE LECTOURE
2016 « UTOPIES, ESPOIRS, COLÈRES »
Curator: Aline PUJO
July 16 – September 11

With Roger BALLEN, Taysir BATNIJI, Yto BARRADA, Julien BERTHIER Jordi COLOMER, mounir fatmi, Alberto GARCIA-ALIX, Joana HADJITHOMAS & Khalil JOREIGE, Clarisse HAHN, 
Bouchra KHALILI
, Mathieu PERNOT, Jhafis QUINTERO, Latoya RUBY FRAZIER, Frank SMITH, Graeme WILLIAMS
More information here.

LA LITTORALE#6
BIENNALE INTERNATIONALE D’ART CONTEMPORAIN D’ANGLET-CÔTE BASQUE
August 26 – November 2
« RIVAGE, RIVAGES »

Curator: Paul ARDENNE

With art nOmad, Conrad BAKKER, Benedetto BUFALINO, Shaun GLADWELL, Rachel LABASTIE, Fabrice LANGLADE, Joanna MALINOWSKA & C.T. JASPER, Andrea MASTROVITO, Robert MONTGOMERY, Lucy + Jorge ORTA, Laurent PERBOS, Kemal TUFAN and Abdul Rahman KATANANI

More info here.

Paréidolie, Marseille
Almost nothing
Pavlos NIKOLAKOPOULOS & Eszter SZABO
27 & 28 August

@Château de Servières, 19 Boulevard Boisson, 13004 Marseille
More info here.

In the air on Collectionair

BLINDÉS are on air
by Alexandre D’HUY

EXTREME – extended show on Collectionair
by Janet BIGGS

Also @ SCAD
To know more, please click here.


“Afar,” still from three-channel video installation with sound, 2016. Courtesy of the artist.

Watch the talk between Alexandre d’Huy & Barbara Polla

juillet 6, 2016

Capture d’écran 2016-07-06 à 10.47.21

The Good Life, avec Pavlos Nikolakopoulos

juillet 5, 2016

Capture d’écran 2016-07-05 à 17.04.22

Pour lire l’article, cliquer ici.

Capture d’écran 2016-07-05 à 17.05.03 Capture d’écran 2016-07-05 à 17.05.22

Analix Forever, carnet rose

juillet 4, 2016
Elena Kovylina with Budimir Boris, Bratislav Lavr and welcome to Gleb Silantij !
Capture d’écran 2016-06-30 à 13.10.17
Capture d’écran 2016-06-30 à 13.10.22

Summer 2016 in Montenegro

 

& Mat Collishaw and his son Clifford Maurice Collishaw

IMG_6006

Just born, future great artist for sure ! with such parents…
Four+Seasons+Baku+Launch+2lApqZD92Evl

Mat Collishaw & Polly Morgan

What is behind Alexandre d’Huy’s tanks? Live talk tomorrow between the artist & Barbara Polla at 11:30 am on Collectionair

juin 30, 2016

  &   have the pleasure to invite you to a live talk & an online exhibition

Follow LIVE tomorrow at 11:30am, here / e-storming newsletter, here

collectionair_FB_2

BLINDÉS are on air
Until August 15

Parisian painter Alexandre d’Huy depicts the protagonists of war as we rarely see them—on the ground. In this series, began in 2014 and premiering on Collectionair, the artist uses the portrait format with a tight framing, resulting in the aestheticization of these destructive masses—masses that seem autonomous as no human figure is detected. Certain paintings are almost pixelated, aerial views from the eye of technology, a perspective impossible for man to experience—blending rural landscapes into a form of camouflage. The paintings of the artist reach to the core of the issue of war, cold but possessing a rich texture in an abstract language. Alexandre d’Huy paints ghostly landscapes that highlight reality and goes beyond it, venturing into the realm of the unreal.

TO SEE MORE TO LEARN MORE PLEASE CLICK HERE

 

Abdul Rahman Katanani, entre Beyrouth, Paris & Anglet

juin 29, 2016
13495672_1130795600313690_7503094262222924822_o

Rencontre au Liban entre Jack lang & Abdul Rahman Katanani dont l’une des oeuvres – olive tree – est actuellement exposée à l’IMA dans l’exposition « Jardins d’Orient »

Abdul Rahman Katanani exposera son jardin d’olivier durant « RIVAGE, RIVAGES »

LA BIENNALE INTERNATIONALE D’ART CONTEMPORAIN D’ANGLET-CÔTE BASQUE

26 août-2 novembre 2016

Vue d'installation de la forêt d'oliviers de Katanani lors de l'exposition "Le Sens de la Peine" à l'espace d'art de la Terrasse de Nanterre début 2016.

Vue d’installation de la forêt d’oliviers de Katanani lors de l’exposition « Le Sens de la Peine » à l’espace d’art de la Terrasse de Nanterre début 2016.

L’artiste utilise des matériaux « pauvres » pour ses sculptures – des matériaux trouvés, de récupération. Ce choix résulte d’un impératif, quand on œuvre dans le contexte qui est le sien : né dans le camp palestinien de Sabra, à Beyrouth, il y vit et il y travaille. Il s’agit, pour l’artiste, d’extraire la joie de l’absurdité même de la vie des camps, et de témoigner de cette joie, de cette résilience. Comme dans Un Merveilleux Malheur, le célèbre livre de Boris Cyrulnik, cette résilience de joie est comprise non comme un acquis mais comme une discipline farouche et un travail constant, sur soi et sur le monde. Selon les propres termes d’Abdul Rahman Katanani, l’occupation commence en nous. Si on ne cherche pas à s’émanciper, on restera enfermé toute notre vie. Créer dans le camp, pour l’artiste, est encore une forme d’évasion, pour lui comme pour les autres, ses proches notamment : « Quand je sors mes œuvres de mon atelier, mes voisins se pressent pour les regarder. C’est mon premier public. Ensuite, j’envoie ces pièces dans les expositions en Europe. Ces œuvres voyagent alors que les gens du camp sont bloqués. »

L’œuvre qu’Abdul Rahman Katanani présentera à Anglet est emblématique du thème de la Biennale, à savoir les tensions actuelles qui animent les rivages. Son Jardin d’Oliviers est un oxymoron de violence et de paix. Plusieurs troncs d’oliviers montés sur des socles blancs, partiellement calcinés, sont entourés de fil de fer barbelé, une pour le moins angoissante floraison mais aussi, paradoxalement, un ferment de beauté. Exposée au début de l’année à l’Espace d’Art de la Terrasse à Nanterre, l’œuvre a voyagé d’une municipalité à l’autre, et se retrouve exposée au sein même du patio de la mairie d’Anglet. Elle témoigne d’une collaboration culturelle précieuse entre deux municipalités attachées l’une comme l’autre aux Droits de l’Homme et à la liberté.

Circus d’été

juin 27, 2016

Dans sa dernière série, « Circus », Shannon Plumb remonte le temps de multiples manières. Elle jette son corps dans son travail : elle est depuis toujours sa propre actrice ou plutôt, tous ses acteurs : elle est à la fois le clown et son propre spectateur tour à tour enchanté ou critique – critique, entre autres, du féminin tel que le définit la société capitaliste. Ses films sont muets ; ce sont des films super huit, un medium en déshérence ; Shannon Plumb est Giulietta Masina et Charlie Chaplin et nous sommes Shannon Plumb. Quick Changing Artist est une asymptote.

Pour accéder aux vidéos de Shannon Plumb, cliquer ici.

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 692 autres abonnés